FacebookRSSContact

Jusqu'au XXème siècle

Au XIIIème siècle, les seigneurs de Saulx (à l'origine : Salix ou Saux) sont des ordres religieux, « les Bénédictins » en sont les maîtres spirituels et « les Chartreux », les maîtres temporels.

Vers 1460, le Hurepoix est ravagé, Saulx est presque entièrement dévasté et dépeuplé suite au conflit de la Guerre de Cent ans.

Au XVIème siècle, les Chartreux ne semblent pas se préoccuper de l'entretien du fief qui est en ruine. Ils s'en débarrassent le 12 mars 1647 et le cèdent à Jean de Forbahure, écuyer à la chambre du roi (Louis XIV).

C'est durant le Concordat (1801), que Saulx est placée sous l'autorité de l'évêque de Versailles et depuis 1964, date de création du département de l'Essonne, sous l'autorité de l'évêque de Corbeil.

A l'écart de la route d'Orléans, ce bourg façonné par soixante générations d'anonymes laboureurs, va connaître un développement rural faible et tranquille, orienté vers l'agriculture, l'élevage, l'extraction du grès et le commerce du produit de ces activités.