FacebookRSSContact

Agenda

Semaine bleue

Du lundi 2 au samedi 7 octobre

 
semainebleue2017« À tout âge, faire société »
Conférences, randonnée, rencontre intergénérationnelle…
Proposée par la municipalité et le Centre Communal d’Action Sociale, en intercommunalité avec les villes de Champlan, Chilly-mazarin et Longjumeau.
À destination des seniors - 01 69 74 11 20

Actualités à Saulx-les-Chartreux
Toute l'actualité de la ville

Espaces naturels

Située au cœur de la région naturelle du Hurepoix, la commune a su préserver son caractère naturel et agricole. En effet, près des trois quarts du territoire communal sont encore constitués d'espace rural et seulement 30 % de la surface accueille des constructions, concentrées au centre dans ce qui est encore un village.

Près de 700 hectares de la commune sont encore vierges de toute construction. Sur cette part, 193 hectares sont constitués de forêt dont 98 par la forêt du Rocher de Saulx gérée par la direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt. Elle est traversée par le GR 111.

En outre, la commune est associé au « Triangle Vert des villes maraîchères du Hurepoix » qui vise à promouvoir une agriculture péri-urbaine économiquement viable et garantissant un développement durable. Le lac de rétention des eaux au nord, les champs dans la plaine centrale, les carrières géologiques et les bois au sud ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le Conseil départemental de l'Essonne.

Au nord de la commune, le bassin de rétention des crues de cinquante hectares a permis la création d'un sanctuaire appelé « l'Île aux Oiseaux », accueillant 121 espèces. Un lac permanent qui s'étend sur 2,5 hectares avec une profondeur moyenne de 2 mètres accueille des carpes, gardons, brèmes, bouvières, tanches, brochets ou perches. L'île et le lac ont été classés réserve naturelle en 1998.

Au sud-ouest, les anciennes carrières Chèze et Lunézy laissent apparaître toutes les couches de l'oligocène. La réserve naturelle des sites géologiques de l'Essonne protège six sites d'affleurement, de type stratotype du stampien, dont la «sablière du bois de Lunézy». Cette réserve a été mise en place par l'arrêté préfectoral no 96-4639 du 25 octobre 1996.

En centre-ville, différents parcs accueillent les promeneurs : le parc de la mairie, le parc des Sources dédié à la biodiversité et le parc de la Jonchère.